fauteuils_africains             

Tous les soirs, je passe devant un carbet et je peux voir les bacocos du quartier s'adonner à leur loisir favori, le jeu le plus répandu en Afrique:                      l' Awalé.   

Ils sont une dizaine chaque soir à se donner rendez-vous ici.  Deux tronçons de cocotier, une planche de bois, et le jeu posé en travers, deux fauteuils africains en peau de zébu, la partie se poursuivra jusqu'au diner que la bouéni est en train de préparer.

Plus loin, sur une autre "table", une partie de dominos est engagée.  Le but du jeu, en dehors de marquer le maximum de points, est de frapper sur la table le plus fort possible en posant les dominos. Nul doute que l'adversaire doit être fortement impressionné avec ça, d'ailleurs il en fait autant en éclatant de rire....La même scène se joue à des milliers de kilomètres, aux Antilles, à la Réunion, ou les dominos sont une véritable institution.

L'appel à la prière de la Mosquée vient interrompre les parties engagées pour quelques instants. Les bacocos reprendront le jeu en discutant du prêche de ce soir, des dernières histoires de la classe politique locale, des potins du quartier. Le La dit la fé mahorais ( il a dit, il a fait, expression créole de la Réunion pour nommer les commérages ).

Il m'est impossible de prendre cette scène en photo, donc vous vous contenterez de la version light, édulcorée, sans aucun bacoco à vous mettre sous la dent.    Je cumule en effet trois handicaps: d'abord, malgré mes 39 ans et des poussières, je ne suis pas encore considérée comme une bacote ( une ancienne) sauf pour mon neveu Tico qui ne rate pas une occasion de me rappeler que je ne suis plus toute jeune,  ensuite je suis une FEMME...et à l'endroit précis ou les hommes se débarrassent volontiers de leur moitié pour se retrouver entre eux, j'ai l'impression que ma présence ne plairait pas à tout le monde.     Pour finir, je ne suis pas NOIRE....donc, comment passer inaperçue pour voler cet instant magique quand ma seule couleur de peau me catalogue d'office comme étant une m'zungun....??               on peut plaisanter de tout, mais le jeu est une affaire beaucoup trop sérieuse pour être laissé entre des mains féminines....!!!

                                                                    Kaay à Mayotte