Nosy_Iranja       Ie départ est à 8h  d'Ambatoloaka en bateau à moteur, puis 1h30 plus tard, Iranja s'offre à nous. Iranja Be et son village d'un côté, Iranja kély et son hôtel-lodge de l'autre.

Iranja_Lodge      Comme j'adore les hôtels, commençons donc par celui-ci. Luxueux, évidemment dans un site paradisiaque, tout en bois et matériaux naturels, et au milieu d'un jardin tropical. La vue sur Madagascar, la Grande Ile au loin est superbe, les eaux transparentes invitent à la baignade...      

lodge___Iranja      ....et le moblier à la détente. Je m'accorde un soda au bar, me prenant à réver l'espace d'un instant que je suis un Robinson de luxe.

lodge_le_jardin        Je m'extirpe de la fraicheur du jardin et profite de la marée basse pour traverser le banc de sable qui sépare l'hôtel du village.

Iranja      Le sable est tellement blanc que malgré mes lunettes de soleil, mes yeux sont éblouis.

la_pirogue      Deux pirogues plus notre bateau à moteur, le décor n'est pollué d'aucun autre élément, si ce n'est les couleurs naturelles du ciel et de la mer.

le_riz_s_che      Le riz fraichement cueilli est mis à sécher au soleil. La vie s'écoule doucement sur l'île. Tandis que les hommes vont à la pèche, les femmes ramassent le grain qui nourrira toute la famille. Les enfants vont à l'école le matin, et un médecin vient sur place une fois par semaine. Les femmes accouchent à la maison, dans le village, et si un accouchement s'avère difficile, il faut attendre le bateau à moteur qui fera office de taxi-ambulance.  De quoi se plaint-on en France...??

la_marchande_de_panier       Un peu de beurre dans les brèdes avec la vente sur place de vannerie locale. Les touristes sont priés de participer à l'économie du village, et une boite à offrandes est installée près de la plage. Comme tout le monde, j'y mets mon écot avec plaisir. Il est des petits paradis qu'il faut absolument protéger, et la vie de ces modestes villageois en est un...à sa manière.

la_plage      Sur la plage, les enfants jouent à l'ombre des cocotiers. Il est temps pour nous de partir. Un dernier coucou aux femmes qui pêchent la crevette, et on reprend la mer dans l'autre sens pour 1h30 de traversée. Journée crevante, bien que je n'ai fait que me baigner, prendre des photos, et bronzer sur la plage. Vous me croyez si vous voulez, mais si fallait le refaire, je n'hésiterais pas à " sacrifier " une journée pour la bonne cause....quoiqu'un week-end entier me dirait bien....

                                                                                      Kaay à Mayotte