le_marche_01__800x600_

Le marché de Mamoudzou est à l'image de tous les marchés du monde: coloré, animé, sale et bruyant.  On y trouve tout ce qu'il faut pour la cuisine et pour se faire belle.  Laissez-moi vous présenter le monument de l'île qui va disparaître dans quelques semaines.

le_marche_02__800x600_

Des containers transformés en stands, des bâches pour protéger de la pluie et du soleil, un vilain lino pour recouvrir les palettes qui servent de sol, voici un stand parmi d'autres. Étouffant et inondé en saison des pluie, très étouffant et poussiéreux en saison sèche.

le_marche_08__800x600_

L'approche peut faire peur aux anxieux mais stimule les téméraires. Le manque de plan et d'architecture font du marché un vrai labyrinthe, et comme dans tous les marchés , il faut savoir s'y perdre. Heureusement, celui de Mamoudzou est tout petit et le Petit Poucet y retrouvera facilement son chemin. 

Les bouénis attendent le chaland couchées sur le ventre ou sur le côté. Mais couchées de toutes façons. Elles lancent un Bonjour ma chérie à celle qui veut bien se donner la peine de jeter un oeil et lancent rien du tout à celui qui passe sans regarder.

le_marche_04__800x600_

Des vêtements bon marché, des parfums à bas prix, des ustensiles de cuisine et des épices, des épices et des épices: muscade, vanille, clous de girofle, cannelle, le marché embaume tout cela et un peu plus.

les_epices

On y trouve aussi les fameux paniers malgaches remplis de tout ce qu'il faut pour préparer le m'zinzano, le masque de beauté des femmes comoriennes. Sentez, humez, respirez, touchez les bois de santal, les pierres de corail, l'eau de rose, la beauté est au bout du chemin.

                              Kaay à Mayotte