Après une dure journée consacrée à la baignade, à la bronzade et à la lecturade de magazines superficiels, ainsi qu'à des discussions sans fin sur la difficulté d'être une femme parfaite...j'en sais quelque chose...Coco et moi nous nous dirigeons tranquillement vers le bar pour un apéro bien mérité.

IMG_0621__800x600_

On passe par la plage et on admire au passage le ponton sur le coucher de soleil. Nan, le contraire. Le coucher de soleil sur le ponton. Bon, je ne sais plus mais on admire les deux.

IMG_0642__800x600_ 

Un groupe local est là pour nous jouer quelques morceaux de zouk, musique pas locale du tout. On danse..euh, non merci...on écoute plutôt...!!

IMG_0643__800x600_

L'ambiance est douce, j'ai envie de rester là toute ma vie. Et le punch coco n'y est pour rien. Du moins je crois.

IMG_0746__800x600_

Une association vient nous faire une démonstration de  M'BIWI, cette danse traditionnelle mahoraise.

IMG_0761__800x600_ 

Fiston accompagne maman, et tata et mamie aussi sans doute, puisque le groupe de danseuse est constitué de filles de famille.

IMG_0772__800x600_

Les danseuses viennent chercher les touristes m'zungus que nous sommes pour une petite leçon de m'biwi. Corinne cousine est la première à se lancer et ma foi, elle se débrouille plutôt pas mal. D'autres femmes suivront, qui vaudront des rires sous le salouva de la part des danseuses devant la raideur des hanches des femmes blanches. Affreux, c'est affreux.

Elles viendront me chercher mais pas question que je serve de prétexte pour éclater de rire, donc ce sera non merci, je ne danse pas.

Sylvain se porte volontaire pour une démonstration, et après l'étonnement des bouénis (le m'biwi est une danse de femmes exclusivement...), on peut constater qu'il danse plutôt bien. Il a au moins le mérite d'avoir mis de l'ambiance, bravo à lui.

IMG_0646__800x600_ 

Le buffet sur la plage est installé et le gros de la troupe des résidents de l'hôtel se dirige sur le sable pour manger. Voyez-vous, s'il y a bien quelque chose que je déteste, c'est bien le manque de correction que les gens affamés peuvent avoir lorsque les tables se dressent. A l'instant même, les danseuses se retrouvent quasiment seules à danser tandis que les voraces se pressent pour être sûr d'avoir de quoi remplir leurs estomacs.  Si vous avez déjà assisté à un vernissage d'exposition, vous saurez de quoi je parle...!!

Bref, Coco et moi nous finissons par nous installer à table et dîner tranquillement. Nous avons invitées ce soir-là Céline, une parisienne en vacances, à se joindre à nous. Cette jeune femme voyage seule pour avoir une plus grande liberté d'action et nous raconte ses voyages en Afrique.

Une promenade digestive sur la plage termine la soirée, et on en profite pour chercher les tortues afin d'assister à une ponte. Mais point de tortue ce soir, par contre des crabes par centaines qui effraient un peu la cousine. Elégamment, je les chasse en courant sur le sable par un pas spécial que j'ai inventé à cet instant. Ce qui aura pour effet de faire éclater de rire les deux filles, et de me rendre légèrement ridicule.

Le punch-coco est une boisson traître, alors un conseil: n'en abusez pas.

M'Biwi et buffet sur la plage tous les samedis soirs au Jardin Maorais, à faire au moins une fois si vous êtes dans le coin.

                                                         Kaay à Mayotte