Petite construction typique de l'île de Mayotte, le banga servait à l'origine à faire de la place dans l'habitation principale en vue des naissances successives.  Les adolescents mâles étaient donc priés d'aller habiter dans le fond du jardin, parce que tu vas avoir une petite soeur et que j'ai besoin de ton lit.

banga_01

Réalisés en torchis sur une ossature de bambou et un toit de palme, la construction nécessite d'avoir des amis fiables et costauds pour le bâtir, le but étant de prouver que l'ado pourra bâtir sa demeure pour sa dulcinée future.

banga_03

Lequel d'entre nous n'a jamais rêvé d'avoir sa cabane dans le jardin chez papa et maman. La culture mahoraise permet cela, et l'incite même.

banga_02

Les repas se prennent toujours en famille, mais les activités entre potes se font dans le banga. Pour les filles, la classe d'initiation et de découverte pédagogique du corps humain de votre copain, c'est ici aussi.

banga_04

Petit banga à la malgache, celui-ci est surélevé pour éviter les rats d'y pénétrer.

banga_bleu

Et celui-ci, le banga en toit de tôle. C'est dommage, le banga traditionnel se perd beaucoup au profit de la tôle, plus rapide et moins coûteux.

Mais l'homme est ainsi fait qu'il aime le confort de la facilité.

Jusqu'à ce que des générations futures aient la nostalgie de ce qu'elles n'ont pas connues et se remettent à faire de l'authentique, le banga a encore de beaux jours devant lui.

Plus de photos sur mon album  BANGAS et sur  MALANGO

                                             Kaay à Mayotte