tgvAprès des années passées sous le soleil des tropiques, je me suis décidée à venir passer quelques jours en métropole, histoire de voir si tout change ou si rien ne bouge..

Le départ de Dzaoudzi à lieu à 17h30; j'arrive à Nairobi à 19h30, puis départ à 23h30. Je profite de l'escale pour dévaliser les boutiques Duty-free de Nairobi: thé, café, alcool kenyan, pagnes massaïs de toutes les couleurs. Dans mes bagages, j'apporte déjà de Mayotte des épices diverses et variées comme des fagots de cannelle, de la vanille, des noix de muscade, des clous de girofles, du gingembre frais.

Arrivée à Roissy tôt le dimanche matin, petit dèj' à l'aéroport puis je descends au 2e sous-sol ou un TGV m'attend pour m'emmener à Rennes ou j'arrive à 13h.      21h de voyage dans les pattes, je suis un peu fourbue mais contente de voir que la Bretagne est toujours là.

Il fait froid, très froid, quoi..? 13°, c'est très froid, non..?? et je suis vétue d'un pantacourt en coton, d'une paire de tennis de toile, et d'un pull polaire rouge que m'a prétée ma copine Marielle. Je ne passe pas inaperçue, je décide donc que demain sera une journée shopping.

Demain justement, je vais au supermarché avec mon père et.....le choc...!! plus habituée à des rayons vides qu'à cette abondance de victuailles, j'ai le tournis au rayon yaourts. Comment font les consommateurs pour choisir entre toutes les références..? je voudrais des yaourts natures, tous simples, et je me trouve incapable d'opter pour une marque. Je finis par prendre les nouvelles Danette au chocolat blanc (humm...). Le même vertige au rayon du jambon sous-vide: comment je faisais avant, quand j'habitais ici..? incapable de me souvenir: je prenais le plus cher, le moins cher, l'entre-deux...?? aucune idée, je m'en remets à mon papa pour décider à ma place. J'arrive quand même à trouver des trucs indispensables qu'on trouve difficilement à Mayotte, comme un collier pour mon chien. Pas possible...il existe autant de références de croquettes pour chien...?? les chiots, les seniors, les poils longs, les poils courts, les langues pendantes, les yeux dans les coins...je rigole, mais ça m'a vraiment surpris. Un rayon aussi diversifié que celui des aliments pour bébés. C'est beau d'habiter un pays ou on trouve AB-SO-LU-MENT tout ce qu'on cherche; oui, mais en contre-partie, il fait froid l'hiver.

Je déambule parmi les étals pour choper l'Air du Temps. Les magazines...Oh, des modèles de poches...avec des cadeaux, en plus. Des étoles, des bracelets, des DVD, tout ça en achetant un magazine. Chez moi, un magazine coute en moyenne 6 euros et pas question d'avoir la moindre pacotille gratos en plus, le prix est aussi en fonction du poids.

Dans une boutique du centre-ville, je trouve des jeans taille basse, et j'en rafle 3 pour la peine, plus des LEVI'S pour Pascal. Des boutiques...du shopping...que tout cela me manque. Sans être une folle de fringues, c'est quand on n'y a pas accès que ça devient essentiel.

Demain, je vous raconterais la journée type de deux frangines qui ne se sont pas vues depuis des années et qui se paient une virée à Vannes.

                                                                 Kaay à Mayotte, et accessoirement en Bretagne. 

 

 

 

 

 

 

kenavo